Les tortues marines de Martinique

Cinq espèces de tortues marines fréquentent les eaux et les plages martiniquaises. Trois d’entre elles sont relativement communes et sont régulièrement observées :

- La tortue Luth (Dermochelys coriacea) est de très grande taille (poids moyen = 450 kg), n'a pas d'écailles (carapace recouverte de "cuir") et est généralement rencontrée en ponte sur les plages (il est rare de la voir dans l'eau).

Elle mange principalement du zooplancton (méduses, ...) et peut vivre dans des mers tempérées ou même froides.

Cette espèce de tortue est classée "vulnérable" (VU) sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

- La tortue verte (Chelonia mydas) est régulièrement rencontrée dans l'eau en alimentation sur les herbiers mais ne pond que rarement sur les plages martiniquaises. Sa carapace est recouverte d'écailles juxtaposées (qui ne se recouvrent pas) et sa tête est plutôt ronde sans bec marqué. 

Elle se nourrit principalement de phanérogames marines (herbiers).

Cette espèce de tortue est classée "en danger" (EN) sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

- La tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata) est rencontrée à la fois à terre en ponte et sur les récifs coralliens en mer. Sa carapace est recouverte d'écailles imbriquées (qui se recouvrent par endroits), les bords de la carapace sont dentelés surtout à l'arrière et elle a un bec prononcé.

 

Elle se nourrit principalement d'éponge qu'elle arrache grâce à son bec acéré.

Cette espèce de tortue est classée "en danger critique d'extinction" (CR) sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

- Les deux autres tortues fréquentant les eaux martiniquaises sont rares et sont généralement vues au large, il s'agit de la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) et de la tortue caouanne (Caretta caretta).

  • Facebook
Logo Réseau TM rond.png

© Copyright - Réseau Tortues Marines de Martinique 2020 

Tortue verte

Photo : Eric Hansen