Observer les tortues marines

Les tortues marines en Martinique peuvent être observées en mer ou en ponte sur de nombreuses plages. Toutefois, il est nécessaire de prendre connaissance des gestes à adopter en cas de rencontre avec une tortue pour que tout se passe pour le mieux, pour vous et pour la tortue.

Tortue morte ou en détresse ?

Si vous rencontrez une tortue morte ou en détresse (blessée, désorientée, nouveau né n'arrivant pas à atteindre la mer, ...), appelez le réseau échouage au 0696 234 235.

 

Le réseau échouage mobilisera des membres formés et autorisés à la manipulation d'espèces protégées ou vous dira quelle conduite tenir.

Les tortues sont des animaux protégées, leur manipulation ou dérangement est puni d'une peine maximale allant jusqu'à 150 000 euros d'amende et 2 ans de prison.

Observation en ponte

La ponte est un moment crucial du cycle de vie des tortues marines. Elles parcourent en effet des milliers de kilomètres pour se rendre sur leur site de ponte et se montrent très vulnérables une fois à terre. Le dérangement généré par les observateurs peut les pousser à renoncer à pondre.

Si vous observez une tortues marine en ponte :

- Éteignez votre lampe et vos flash ;

- Laissez l'espace libre devant la tortue ;

- Restez assis derrière à une dizaine de mètres.

Tortue imbriquée en ponte

(photo : David Laffitte)

Observation en mer

Les tortues observées en mer sont généralement en phase d'alimentation ou de repos. Le dérangement répété par les baigneurs peut les pousser à quitter le site. Les tortues trop souvent dérangées ont des difficultés pour emmagasiner l'énergie nécessaire à leur longue migration.

Pratiquez une observation passive :

-Restez en surface sans mouvements brusques (pas de plongée en apnée),

-Ne pas la poursuivre,

-Ne pas la toucher,

-Restez immobile quand elle monte respirer à la surface.

Tortue verte en alimentation

(photo : Mathilde Brassy)

En cas d'observation de nouveaux nés

En cas d’observation de nouveau-nés, il est indispensable de ne pas intervenir et de les laisser gagner la mer naturellement.

Tout au plus, il est possible :

 

- De protéger les jeunes tortues des prédateurs (chiens, crabes, oiseaux…)

- Dégager l’espace entre le nid et la mer en cas de présence d’obstacles (branches, sargasses, …)

- Faire une « haie d’honneur » aux petits pour contenir le public

- Eteindre ou masquer (si possible) les lumières à proximité de nuit, ne pas photographier ou éclairer avec une lampe

- Ne pas toucher les nouveau-nés

Nouveaux nés tortues Luth

(photo : Kawan)

Réseau Tortues Marines de Martinique 2019

Nous contacter

Logo Réseau TM rond.png